maud{nospam}reactise.com // 06.60.87.09.40 // 06.81.26.65.46
20 ans d‘experience
Nous mettons à votre service nos années d’expérience pour mieux répondre à vos attentes.
Expertise & reactivite
Tout est mis en œuvre pour vous trouver des solutions dans les meilleurs délais.
un reseau de pros
Nous vous accompagnons et nous vous conseillons en partenariat avec notre réseau.
Fixer le prix de vente d’un produit en micro-entreprise
Fixer le prix de vente d’un produit en micro-entreprise

Fixer le prix de vente d’un produit en micro-entreprise

Micro-entreprise
Par , le
Pour fixer le prix de vente d’un produit dans le cadre d’une activité de vente de marchandises, il est nécessaire de déterminer le coût de revient de ce produit.

Le coût de revient désigne l’ensemble des dépenses nécessaires pour produire et vendre un bien. Ce coût peut être déterminé pour une quantité de biens produits. Dans ce cas le coût de revient unitaire se calcule en rapportant les charges au nombre de produits :

Coût de revient unitaire = sommes des charges directes et indirectes / nombre de biens produits

Eléments nécessaires pour déterminer le prix de vente d’un produit en tant qu’auto entrepreneur

La première étape consiste à déterminer l’ensemble des coûts liés à la production ou à l’acquisition du bien destiné à la revente. Ces charges doivent ensuite être classées en deux catégories ; les charges directes et les charges indirectes. On parle également de charges variables ou charges fixes. Les charges directes ou variables sont liées au processus de production du bien, ou à son acquisition :

  • Les frais d’achat : coût des matières premières ou prix d’achat du produit fini.
  • Les frais d’approvisionnement : coût de transport, frais de douane.
  • Les frais de transformation : coût de la main d’œuvre, sous-traitance, consommation d’énergie…
  • Les frais de packaging et d’emballage
  • Les charges sociales et fiscales (% du chiffre d’affaires en fonction de l’activité)


Une fois que vos charges directes sont évaluées vous pouvez déterminer le coût de production, ou le coût d’achat moyen de vos produits.

Les charges indirectes, ou charges fixes sont quant à elle liées au fonctionnement de votre auto-entreprise. On répertorie :

  • Les frais généraux : assurances, frais bancaires, loyers, abonnements internet et téléphone
  • Les frais de promotion : publicité, édition de flyers, parution presse, affichage…
  • Les frais administratifs : temps passé au service client, à la comptabilité…
  • Impôts et taxes.

Le montant des charges fixes va vous permettre de savoir quelle marge dégager ou combien de produits vendre pour y faire face.

Ce classement doit également vous permettre de déterminer votre seuil de rentabilité.

La deuxième étape consiste à appliquer une marge bénéficiaire sur le coût de revient du produit. Cette marge est variable selon les secteurs d’activité, et fonction du positionnement que vous aurez choisi. La dernière étape consiste à déterminer la rémunération souhaitée pour le temps passé, ou le taux horaire à facturer.

Si vous faites de la production artisanale, vous devrez tenir compte du temps de production pour chaque produit, qui limite la capacité de production.

Par exemple si vous mettez 2 heures à confectionner une bague, et que vous consacrez 98 heures par mois à la production vous ne pourrez créer que 49 bagues.

Ce qui plafonne votre chiffre d’affaires à 49 bagues multipliées  par le prix de vente que vous aurez défini. Sauf si vous avez un stock conséquent.

Si  vous souhaitez anticiper les périodes sans ventes (vos congés ou des « périodes creuses »), vous pouvez prévoir une marge supplémentaire de 10%.

Vous pouvez également anticiper le dépassement de seuil de chiffre d’affaires pour la TVA en l’incluant dès le départ. Pour cela, il convient de rajouter le pourcentage de TVA auquel l’activité est soumise au coût de revient du produit.



Le prix de vente du produit peut varier en fonction de la situation et des choix de chacun (anticipation des périodes creuses et choix de sa marge bénéficiaire).

Vous l’avez compris, la fixation de vos tarifs ne doit pas se limiter à un simple calcul des charges ou à une analyse de la concurrence. La réalité est plus complexe et nécessite de prendre en considération de nombreux éléments.
Ces derniers vous permettront de déterminer le « juste prix », celui qui conviendra à vos clients, qui vous permettra d’être rentable et de vivre correctement de votre activité.    

0 commentaire

Laisser votre commentaire


* Champs Obligatoires. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, suppression, et rectification de vos données. Pour l'exercer, écrivez-nous : maud{nospam}reactise.com .Nous nous engageons à ne jamais communiquer vos données à un tiers.

Réactivité & Expertise

contactez nos experts

Vous pouvez nous adresser par mail votre demande, afin que nous puissions prendre connaissance de vos attentes, et vous répondre rapidement.
Nous intervenons sur toute la France (et à l’étranger) en fonction de la nécessité de la mission.

33, allée du Néflier - 77410 Annet-sur-Marne - 06.60.87.09.40 - 06.81.26.65.46 - maud{nospam}reactise.com

J'accepte que les informations recueillies sur ce formulaire soient traitées par Réactise pour répondre à ma demande.




* Champs Obligatoires. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, suppression, et rectification de vos données. Pour l'exercer, écrivez-nous : maud{nospam}reactise.com .Nous nous engageons à ne jamais communiquer vos données à un tiers.